1 year of steampunk, mini fiction

Mécanique

Voici la première mini-fiction pour le défi 1 year of steampunk. Bonne lecture !

Pyramide sur fond de ciel sombre. Titre couleur dorée : "mechanical"

« Mon général ! Nous avons trouvé cet espion dans la pyramide. »

Le général Bonaparte se tourna lentement vers l’Égyptien que l’on venait de jeter à ses pieds. L’homme avait piteuse mine, couvert de poussière, une pommette entaillée.

« Monsieur. Pouvez-vous nous présenter votre laisser-passer ? »

L’homme grommela quelque chose en arabe sans lever les yeux.

« Il n’en a pas, mon général, compléta l’aide de camp. Mais nous avons trouvé ceci. »

Il tendit à Bonaparte un pendentif représentant un héron aux ailes tendues.

« Ah. La Société du Héron Vert. Vous a-t-il dit son nom ? demanda le général.
– Je me nomme Khaled Mounib, cracha l’homme.
– Khaled Mounib. Peut-être pourrez-vous m’éclairer sur un point. Savez-vous pourquoi mon expédition ne cesse de perdre des savants ? »

L’Égyptien resta un long moment silencieux. Bonaparte était sur le point de prononcer sa condamnation quand, enfin, il parla :

« Oui. C’est à cause des pièges de Djersis.
– Ridicule, soupira Bonaparte. Encore ces superstitions. Emmenez-le.
– Djersis a bien existé. J’ai trouvé son mécanisme dans la pyramide. »

Le général leva la main pour arrêter ses hommes, puis vint s’accroupir devant son captif.

« Son mécanisme ?
– Oui. Héron d’Alexandrie avait raison. Djersis avait réussi à inventer le mouvement perpétuel. »

Le silence sous la tente devint palpable. Napoléon Bonaparte scruta avec une attention de rapace le visage de son interlocuteur, puis finit par se relever. Il rajuste rapidement sa tenue avant de tendre la main vers l’homme resté à terre.

« Eh, bien, monsieur Mounib. Si vous dites vrai, voilà une découverte qui pourrait révolutionner le monde. Montrez-moi cela, voulez-vous ? »

Khaled n’hésita qu’un instant. Il était entouré de soldats français, et ce Bonaparte, malgré ses bonnes manières, avait le regard dur d’un homme prêt à tout. Il hocha donc la tête et ouvrit la marche vers la chambre secrète où Djersis avait dissimulé son incroyable machine.

[image : AJS1 sur Pixabay]

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.